amarrage

IL FAUT Y CROIRE POUR LE VOIR !

Tous les événements

Rester en contact

  • Liste de diffusion

Voir aussi

Nos partenaires

Africapsud

L’équipe d’ Africapsud accompagne et prépare des jeunes belges et béninois à une rencontre interculturelle. Ce projet propose à ces jeunes d’opérer une coupure radicale avec leurs milieux et fonctionnements habituels et de vivre une expérience socio-culturelle au sein de la ville béninoise de Comé.

L’équipe d’ Africapsud accompagne et prépare des jeunes belges et béninois à une rencontre interculturelle. Ce projet propose à ces jeunes d’opérer une coupure radicale avec leurs milieux et fonctionnements habituels et de vivre une expérience socio-culturelle au sein de la ville béninoise de Comé. Les groupes pourront développer leurs activités au sein de l’ONG Carrefour jeunesse qui accueille plus de 700 jeunes par an en proposant de nombreuses activités pour la jeunesse de Comé (théâtre, danse, ludothèque, bibliothèque, tennis de table, cours d’anglais, initiation musicale, informatique,..). Le programme est défini lors de la phase de préparation en fonction des attentes du groupe. L’équipe propose aussi des moments d’immersion dans les familles, des animations dans nos villages partenaires, ainsi que des visites culturelles et touristiques.

Durée - 15 jours durant les congés scolaires

Activités - Le programme se définit au préalable entre les jeunes belges et les jeunes béninois. Il est supervisé par les responsables d’Africapsud et de Carrefour jeunesse. En fonction de leurs demandes, nous pouvons par exemple organiser des séjours dans nos villages partenaires ou proposer des actions au centre même. Nous avons déjà programmé des échanges axés sur la danse, le théâtre, le sport, mais également axés sur des activités en rapport avec les études suivies par le groupe, telles que des infirmières et des assistants sociaux.

En général, le programme s’articule autour de trois axes :

  • 1) La culture  : il s’agit de s’intéresser à la culture locale, en visitant, entre autres, la ville de Ouidah, un des principaux points d’embarquement des esclaves durant la traite négrière. Cela permettra aux jeunes de se rendre compte des conditions de vie dans lesquelles les gens de ce pays vivaient.
  • 2) L’animation : au sein du centre Carrefour Jeunesse ou dans les villages voisins, les jeunes pourront renforcer les activités du centre à travers leur créativité et leurs compétences (théâtre, contes, sport, ludothèque, bibliothèque, cours d’anglais, danse, dessin, etc.).
  • 3) L’échange interculturel  : les jeunes seront mis en relation avec un groupe de jeunes béninois afin de favoriser l’échange de culture et pourront également vivre une ou deux journées d’immersion ("Vis ma vie") au sein d’une famille béninoise.

Encadrement - Pierre Cantraine, responsable du projet Africapsud, prendra en charge le groupe durant la préparation du séjour. Sylvestre Dossa, coordinateur du projet au Bénin, s’occupera de cette prise en charge durant le séjour. Il sera secondé par un des volontaires expérimentés dans l’accueil des groupes d’Africapsud. Au Bénin, nous pouvons aussi compter sur l’apport des éducateurs de Cap solidarité.

Si le projet se déroule durant les vacances de printemps, nous pourrons aussi compter sur l’appui d’un des responsables d’Africpasud qui sera présent avec un autre groupe.

Logement - Carrefour Jeunesse s’engage à loger les jeunes dans un environnement contenant des douches, des toilettes, une cuisine, une chambre avec lit, ainsi que la climatisation et des moustiquaires.

Alimentation - Une équipe de cuisiniers est mise à disposition du groupe. Dans l’optique de faire découvrir aux jeunes de nouvelles saveurs et de nouvelles manières de cuisiner, la cuisine locale est favorisée.

Eau - Afin d’éviter tout problème de déshydratation, nos responsables veillent à ce que les jeunes s’hydratent de manière préventive. Nous achetons des bouteilles d’eau lors de l’accueil à Cotonou. Par la suite, les jeunes remplissent leurs gourdes dans de grands “bidons”. Cette eau est acheminée tous les 2 jours et provient de la source même de Possotomé.

Accès médical - Comé est à 3 minutes d’un grand Hôpital. De plus, nous sommes en contact avec plusieurs médecins avec qui nous traitons régulièrement dans le cadre de nos projets de séjours de rupture avec Cap solidarité. Nos collègues disposent aussi d’une pharmacie dans le Centre. Enfin, Africapsud dispose de la fiche médicale de chaque participant qui doit être validée par un médecin traitant.

Sécurité - Comme indiqué sur le site des affaires étrangères, le Bénin est un pays paisible et stable. Les habitants de la ville de Comé sont très chaleureux et accueillants. Comme nous l’expliquent les médecins de l’ hôpital St Pierre d’Ottignies, les deux plus grands facteurs de risque sont les accidents de la route et les noyades sur les plages. Lors de nos week-ends de formation, nous abordons les questions liées à la sécurité avec les groupes. Nous déconseillons fortement aux jeunes de prendre des objets de valeurs, de se promener avec de grandes sommes d’argent, de circuler la nuit, etc. Nous demandons à chaque participant de contracter une assurance rapatriement. De plus, nous nous chargeons d’envoyer les photocopies des passeports aux consulats.

Lorsque les jeunes circulent dans la ville de Comé, ils sont toujours accompagnés par nos responsables locaux. Les habitants ont l’habitude de rencontrer des « yovos » encadrés par Africapsud et Carrefour jeunesse.

Déplacement(s) - Une camionnette VW et une jeep sont mises à disposition du groupe. En général, les groupes effectuent des déplacements entre Cotonou et la ville de Comé. Les visites culturelles ou les animations dans les villages se font toujours dans un rayon de 40 km.

PARTIR AU BENIN | Nous soutenir | Plan du site | À propos de ce site | Intranet